Maisons Daujourdhui

Tiny house terrain non constructible : est-ce possible ?

Vous êtes de plus en plus nombreux à rêver d’une vie simple, écologique et économique dans une tiny house.

Mais une question vous taraude : est-il possible d’installer votre tiny house sur un terrain non constructible ?

Dans cet article, nous allons nous plonger dans le monde de l’urbanisme et de la réglementation pour vous apporter des réponses éclairées.

Comprendre le zonage et la notion de terrain non constructible

En France, les terrains sont classés selon différentes zones définies par le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le document d’urbanisme en tenant lieu.

Un terrain non constructible est un terrain qui ne peut pas accueillir de constructions durables pour diverses raisons : assainissement, préservation des espaces agricoles ou naturels, risques naturels, etc.

Les habitations traditionnelles y sont donc interdites.

Les avantages d’un terrain non constructible pour une tiny house

Bien que complexe d’un point de vue réglementaire, un terrain non constructible offre plusieurs avantages :

  • Le prix : Ces terrains sont généralement moins chers que les terrains constructibles car ils ne peuvent pas accueillir de constructions permanentes.
  • L’environnement : Souvent situés en bordure de zones protégées ou agricoles, ces terrains offrent un cadre de vie plus proche de la nature.

La réglementation des tiny houses sur terrain non constructible

Les tiny houses sont considérées comme des véhicules aménagés, elles ne bénéficient donc pas du même statut que les constructions traditionnelles. Cela signifie qu’elles ne sont pas soumises aux mêmes règles d’urbanisme et peuvent donc, en théorie, être installées sur un terrain non constructible.

Cependant, il est crucial de comprendre que chaque commune a ses propres règles et il est important de se renseigner auprès de la mairie avant de procéder à l’installation de votre tiny house.

Comment contourner les obstacles ?

Il existe plusieurs façons de contourner la réglementation pour installer votre tiny house sur un terrain non constructible :

  1. Louer un terrain : En louant un terrain à un agriculteur ou à un propriétaire de terrain non constructible, vous pouvez bénéficier d’un cadre de vie agréable sans avoir à vous soucier de la réglementation.
  2. Déclarer votre tiny house comme résidence secondaire : Si votre tiny house est déclarée comme résidence secondaire, elle peut être installée sur un terrain non constructible, à condition qu’elle ne soit pas utilisée comme résidence principale.
  3. Installer des roues sur votre tiny house : Comme les tiny houses sont considérées comme des véhicules aménagés, elles peuvent être installées sur un terrain non constructible si elles sont équipées de roues et peuvent être déplacées à tout moment.

Pour finir, oui, il est possible d’installer une tiny house sur un terrain non constructible, mais cela dépend largement de la réglementation locale et des solutions que vous êtes prêts à mettre en place pour contourner les obstacles. Nous vous recommandons vivement de vous renseigner auprès de votre mairie avant de prendre une décision.